Les Jeux Olympiques

Ces Jeux olympiques m'ont pris quasiment tout mon temps et toutes mes pensées ces 24 derniers mois. Ils s'agissait de prévoir, mettre en place, organiser, progrésser, évoluer, prendre de l'amplitude, ne jamais régresser, garder tous les acquis et surtout ne pas se blésser.

Il s'agissait de tenir la pression, de ne pas se poser de question, de mettre à bien les projets, au moment opportun, de ne pas perdre de temps et de ne pas être trop pressée pour autant...

Il s'agissait d'en faire une priorité en ne perdant pas de vue qu'il ne s'agit que d'un "Jeux"...

Il s'agissait de toujours garder ma famille et son équilibre au centre en menant à bien ce projet au travers de nos déplacements incessants...

Un casse tête assez régulier et tellement prenant, un leitmotiv hyperintensif, une passion envahissante pour en arriver là, ce 20 Fevrier 2014, 10 années après mon premier titre de vainqueur de la tournée des coupes du monde !

Comme le disait Ophélie David dans l'avion de retour : "on ressort forcement grandi des JO".

Mon histoire n'est pas extraordinaire comme le gens voudraient le penser. Cette médaille d'argent est la résultante de la passion qui m'anime, mélangée à une volonté inébranlable, un entourage familial stable et confiant, d'une amie de choix à mes cotés, et de coachings sportifs, mentaux, physiques, professionnels, et médicaux irréprochables. Cette médaille est celle de tous les gens qui m'ont aidé, de près ou de loin.

J'ai adoré aborder cette compétition en sachant qu'il s'agissait de la 1ère ! Grande 1ère pour le sport que j'ai vu naitre il y a 15 ans !

Le half pipe ... Intransigeant, précis, technique et aérien. Qui demande a comprendre cette courbe élancée qui culmine à presque 7 m de haut autant que de dominer l'appréhension de quitter le coping pour l'inconnu !

J'ai adoré tomber, aussi bizarre que cela puisse paraitre, pour remonter encore, en sachant que la répétition fini par te donner la facilité et l'aisance tant convoitée. Car seule l'aisance retire le stress !

J'ai donc adoré vivre ses Jeux Olympiques avec la certitude d'avoir fait le boulot au moment ou je drop pour mon 1er run de qualife.

Bien sur la pression était incommensurable mais ce sentiment d'avoir tout mis en oeuvre était exaltant !

Alors je vous le dit, si mon statu de médaillé olympique me le permet, (et rien n'est moins sur), prenez le temps de regarder là ou vous voulez aller, quel que soit votre but, regardez bien, saisissez quel est le meilleur chemin pour y parvenir, appliquez vous, ne négligez aucun détails, croyez en vous, surmontez les embuches moins appréciables en regardant vers le haut, préservez ceux qui vous entourent et qui vous aiment, ne fléchissez jamais et surtout appréciez chaque moment qui vous rapproche de votre but ! L'avenir vous appartient !

MARTINOD A L'EQUIPE